UREE
MéthodeCinétique UV (uréase / glutamate déshydrogénase / NADH/Atellica
(Siemens)
AccreditatieJa
LOINC Code3094-0
Labo exécutifIBC'LAB
PrélèvementSérum (tube sec)
Vol échantillon7 µL
Condition de collecte, traitement, conservation et transportL’azote uréique sanguin séparé est stable dans le plasma ou le sérum séparés et peut être conservé pendant 3–5 jours à température ambiante, pendant 7 jours à 4°C ou congelé indéfiniment à -20°C.
Unitésmg/dL
Valeurs de référence≤ 1an : 8 - 38
2 - 10 ans : 19 - 47
11 - 19 ans : 23 - 45 (M)
11 - 19 ans : 19 - 38 (F)
20 - 90 ans : 19 - 50
> 90 ans : 21 - 66
L'urémie (ou azotémie) augmente légèrement avec l'âge.
Fréquence de réalisation de l'analyseTous les jours
Tps de réponse (LTAT)Répondu le jour de réception si reçu avant 16h
Délai maximal pour rajout d'analyse7 dagen
Code INAMI125075
Dosage de l'urée #(Maximum 1) (Règle diagnostique 162)
Règle diagnostique 162 (NEW 01/03/2023)
Le dosage de l’urée (sérum) ne peut pas être facturée à l’AMI ou au patient lorsque le débit de filtration glomérulaire estimé (eGFR) dépasse 30ml/min/1,73 m²
Aide au diagnosticDéfinition – physiologie
L’urée constitue le produit ultime principal du catabolisme protéique chez l’homme.
L’urée est formée dans le foie. La synthèse résulte de processus métaboliques se déroulant dans le cycle de l’ornithine (ou cycle de Krebs-Henseleit) et constitue la voie métabolique principale d’excrétion du surplus d’azote corporel. L’urée, filtrée par les glomérules, est partiellement réabsorbée par les tubules. Son taux plasmatique reflète l’équilibre entre sa production et son excrétion.

Intérêt clinique – Interprétation des résultats
Le dosage de l’urée, comme test de surveillance de la fonction rénale, est un paramètre à intégrer dans une investigation plus large ou une place prépondérante est laissée au dosage de la créatinine et à la détermination de sa clearance.
La mise en évidence d’une hyper-urémie peut être le reflet d’une perturbation pré-rénale (décompensation cardiaque, pertes hydriques, augmentation du catabolisme protéique), le plus souvent d’une insuffisance rénale aiguë ou chronique ou d’une anomalie post-rénale (calculs, hypertrophie prostatique, tumeur de la vessie).
L’urée augmente en cas de régime riche en protéines.
La mise en évidence d’une hypo-urémie reflète une insuffisance hépatique à un stade terminal s’accompagnant alors d’une hyper-ammoniémie.
date dernière mise à jour16/11/2023